Airbus prévoit de faire des avions en utilisant des imprimantes 3D

imprimante 3dAirbus a formé un nouveau partenariat en Chine par le biais duquel il envisage d’étudier la possibilité d’utiliser la technologie d’impression 3D pour la fabrication des pièces des aéronefs.

Le nouvel accord de coopération entre Airbus et la North Western Polytechnical University (NPU) , dans le centre aérospatial de Xi’an en Chine va permettre aux deux parties d’étudier les moyens d’utiliser l’impression laser 3D dans le secteur de l’aviation commerciale.

NPU fabriquera des pièces en alliage de titane pour Airbus en utilisant sa technologie « Laser Solid Forming » . Ces pièces seront ensuite évaluées par Airbus, en vue de les utiliser dans ses prochains avions.

« Nous sommes heureux d’avoir été choisi par Airbus … comme un partenaire pour mener à bien le projet pilote pour étudier les moyens d’application de la technologie d’impression 3D dans l’aviation commerciale  » a déclaré le président de NPU, Weng Zhiqian. «Ce projet est un test pour notre capacité de recherche 3D et nous sommes confiants sur le fait que nous allons obtenir des résultats satisfaisants sur la qualité et sur ​​le temps qui permettront d’établir une base solide pour la coopération dans ce domaine.  »

Airbus a déclaré qu’il explorait l’utilisation de la technologie d’impression 3D pour fabriquer des pièces individuelles ou même des plus grandes structures pour les avions de la compagnie. Il prévoit également d’utiliser l’impression 3D comme un moyen de produire des pièces de rechange rentables pour les avions hors production.

La société a déclaré que la technologie d’impression 3D pourrait « transformer la fabrication des pièces d’avion ». En plus d’être potentiellement moins coûteux, les composants pourraient être 50 % plus léger que ceux produits en utilisant des procédés de fabrication traditionnels.

Malgré de nombreux rapports des médias axés sur le développement controversé des armes à feu, l’impression 3D est déjà utilisé par une variété d’industries, y compris la santé et l’automobile. Et la société de l’aérospatiale au Royaume-Uni, BAE Systems, a déjà utilisé l’impression 3D pour la fabrication de pièces pour ses avions de chasse Tornado.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

*