SketchUp, l’outil parfait pour la modélisation 3D

Trimble SketchUp ou plus communément et simplement « SketchUp » est le nom d’un logiciel incontournable concernant la modélisation 3D, pour l’animation 3D et ainsi que pour la cartographie 3D qui est très orienté vers le domaine de l’architecture 3D et qui est une véritable aubaine pour l’impression 3D.

Au départ, SketchUp était un logiciel de la compagnie @LastSoftware mais la société
a été racheté par Google, le logiciel SketchUp s’est de suite démarqué des autres logiciels du genre grâce à des outils très simples comme la rotation, l’extrusion et les déplacements pour enfin devenir incontournable et le summum des logiciels de 3D bien plus approchable que les modeleurs 3D classiques qui existaient avant lui avec une toute nouvelle façon de travailler. Finalement, SketchUp fût racheté par la société Trimble en 2012 d’où son nom complet « Trimble SketchUp ».

SketchUp est un modeleur 3D qui ne manipule que des surfaces mais son plus gros atout et qu’il joue en particulier un principe bien particulier qui est l’inférence.

En effet, SketchUp indique une action de modélisation 3D qui colle suivant le contexte comme par exemple si vous souhaiter créer une face, si vous souhaiter l’extruder, si vous voulez la diviser, si vous préférez dessiner sur une face directement sur l’objet, le logiciel interprète quelle est l’action que vous souhaitez accomplir pour vous y aider au mieux.
Cependant, ces manipulations devront à posteriori avoir était acquises sur d’autres logiciels de modélisation 3D standards ou bien lors de formations professionnelles adaptées comme par exemple la formation sketchup à lyon.

Vous l’aurez compris, c’est qu’une fois que vous aurez assimilé le système de création du logiciel, cette technique vous permettra de réaliser vos projets 3D de manière bien plus rapide qu’auparavant en travaillant directement sur des objets en 3 dimensions.

Concernant l’impression 3D, SketchUp est une véritable aubaine !

Car un autre atout majeur du logiciel c’est qu’il est possible d’y ajouter des extensions via des scripts plus ou moins complexes qui sont programmé en langage Ruby, ce qui permettez d’adapter le logiciel suivant votre domaine et dans notre cas il devient une véritable ressource pour l’impression 3D.

Le must dans tout ça c’est que ces scripts (ou extension) sont très souvent disponibles sur internet, souvent gratuites mais parfois payantes…

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

*