Une station accueil iPhone / Game of Thrones imprimée en 3D provoque des problèmes de droit d’auteur

station accueil game of thrones impression 3D

Fernando Sosa état sans doute certain que sa station d’accueil iPhone inspirée par la série télévisée Game of Thrones deviendrait un best-seller pour sa petite Start-up. Mais c’était sans compter sur l’intervention de HBO, la chaîne qui détient les droits d’auteur de la série aux USA.

Défendant un droit d’auteur sur l’électronique présentant sa série phare, HBO avait exigé en février que Sosa stoppe les ventes sur son site Internet. Il l’a fait et il du rembourser plus d’une douzaine de clients.

Sosa fait partie des nouveaux concepteurs confrontés à des défis juridiques lorsqu’ils utilisent les versions grand public d’imprimantes 3D, quelques chose qu’on ne trouvait avant que dans les usines.

« Ça va être un problème pour l’avenir », a déclaré Sosa, co-propriétaire de Nuproto. «Un grand nombre de nouveaux produits vont sortir et les grandes entreprises vont écraser les petites entreprises. »

Les affrontements surgissent alors que les imprimantes 3D deviennent plus abordables et les sites Web tels que Thingiverse.com propose des aides pour construire de tout, allant des jouets à des parties de remplacement de grille-pain. Les litiges inaugurent alors une nouvelle ère dans des escarmouches juridiques par rapport aux modèles high-tech, menaçant le marché de l’impression 3D.

« Nous sommes à un point critique », a déclaré Darrell Mottley, spécialiste brevet et marque chez Banner & Witcoff. « La technologie n’est plus si cher que ça. Si vous êtes un constructeur et les gens commencent à faire leurs propres pièces de rechange, ça veut dire quoi? »

Sosa de Nuproto utilise une machine de Delta Micro Factory, qui coute entre 899 $ US à 1649 $ US, selon son site internet. HBO est axé sur la protection de ses droits d’auteur, peu importe comment les objets sont fabriqués, selon Jeff Cusson, un porte-parole du réseau, qui est détenue par Time Warner.

« Nous sommes indifférents à la technologie », a déclaré Cusson. « Si vous empiétez sur nos droits d’auteur, nous allons prendre des mesures pour vous empêcher de le faire. »

Pensez-vous que se genre de problèmes de droit d’auteur va se généraliser dans le futur avec l’arrivée des imprimantes 3D grand public ?

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

*